Comment faire un Caramel liquide ?

La plume web a choisi de tremper son encre en s’orientant dans les coulisses de la cuisine et de la gastronomie. Le choix de cette direction n’aura pas été vain. Il a accouché d’une découverte exceptionnelle : Le Caramel liquide. Un mets qui part du sucre et qui revient au sucre. Une escale sera faite sur la procédure de sa faisabilité à travers cet article.

Le prélude du Caramel liquide

Le Caramel liquide est, tel qu’annoncé dans les phrases liminaires de l’article, un mets qui tire sa source du sucre, le saccharose à la saveur douce. Il ne s’obtient guère sur un coup de tête. La préparation du Caramel liquide prend son envol de la constitution des éléments qui concourent à l’effectivité du résultat escompté.

Le tout premier élément, comme on peut le deviner, est le sucre. La première loge qu’occupe cette substance n’est que la conséquence logique de ce sur quoi repose le Caramel liquide. 500 grammes, c’est la quantité maximale que doit prévoir le cuisinier. L’eau de 30 centilitres sans occulter le vinaigre de couleur blanche viennent rendre la liste des ingrédients exhaustive. La transition est toute trouvée pour la phase de préparation.

La préparation du Caramel liquide

Elle se déroule sous plusieurs phases. Ces différentes phases sont :

Le choix de la casserole

Ce point de départ peut apparaître aux yeux de certains lecteurs comme un canular. Mais il n’en est rien. Il faut juste dire que le Caramel liquide est un menu qui se caractérise par une exigence qu’on lui connaît et qui lui est concédée. Ce qui le distingue des autres.

Pour le préparer, le cuisinier devra prévoir une casserole à fond épais. L’on pourrait se demander à raison le principal motif d’un tel choix parmi la horde de casseroles existantes. La répartition plus ou moins stable de la chaleur au cours de la cuisson a été l’arme de défense des auteurs du choix.

Le mélange des ingrédients

On connaît désormais les différents ingrédients qui participent à l’assaisonnement du plat du Caramel liquide. Au risque de tomber dans le piège du pléonasme, il est préférable de se réserver le droit de revenir sur la liste. Une liste qui a d’ailleurs fait l’objet d’un paragraphe spécifique.

Néanmoins, il est à signaler que les différents ingrédients sont repartis avec grand soin les uns après les autres dans la casserole à fond épais. La répartition doit occasionner la dissolution du sucre dans l’eau de 10 cl étant donné que le saccharose est une substance soluble. Ce qui aboutira à une solution homogène. La solution ainsi obtenue sera soumise à transformation.

Le sort du mélange

Le début de la transformation annoncée dans la dernière ligne droite du paragraphe précédent se matérialise par la mise au feu de la solution. Celle-ci est de facto portée à l’ébullition. Pendant les 10 à 12 minutes que va durer la phase d’ébullition, la casserole est remuée de temps à autre de façon circulaire sans pour autant toucher le contenu lui-même.

Au bout du temps réglementaire, la couleur brune du Caramel liquide tant attendu commence par se dessiner peu à peu. À ce stade, la casserole est descendue du feu et on y ajoute les 20 Cl d’eau restante. La nouvelle solution est encore portée à l’ébullition pour la toute dernière fois.

Astuces de conservation du Caramel liquide

À l’issue de la toute dernière ébullition, le Caramel liquide est obtenu. Le produit final est laissé pour être refroidi. Une fois refroidi, le produit liquide est mis en bouteille. La mise en bouteille du Caramel liquide est une précaution qui vise à conserver la confiserie. La bouteille dans laquelle le liquide est mis doit être maintenue fermée.

La fermeture hermétique se justifie par le souci de ne pas laisser l’air s’infiltrer dans le produit. En outre, il est conseillé de conserver le Caramel liquide dans un lieu éloigné de la chaleur. La durée maximale de conservation est de 4 mois.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*