Opération zéro déchet – Les 3R

Hello mes petits kakis,

Aujourd’hui pas de cuisine, on va parler des actions que l’on peut mener pour réduire nos déchets.

Tout d’abord il faut comprendre pourquoi, toi comme moi, on a rudement intérêt à réduire nos déchets.
Chaque année nous produisons environ 590 Kgs de déchets, que ce soit dans nos déchets quotidiens, dans les centres de tri ou encore à la déchèterie. Ce chiffre est malheureusement en constante augmentation.
La majeure partie de ces déchets sont incinérés. Ok et alors ? Aujourd’hui l’incinération des déchets reste, en île de France, la première source d’émission de dioxines. Ok et alors ? Ca fait quoi les dioxines ? Et ben figure toi que les dioxines sont de véritables poisons, elles peuvent provoquer cancers, problèmes de fertilité, léser le système immunitaire, mettre le bordel dans ton système hormonal, …Les dioxines sont présentes dans tous les milieux de l’environnement : l’air, l’eau et les sédiments. Etant très stables, les dioxines s’accumulent dans tous ces milieux, où elles contaminent les plantes et les animaux. Elles entrent alors dans la chaîne alimentaire et pénètrent dans notre organisme lorsque nous mangeons.
Il n’y a à l’heure actuelle aucun moyen de soigner une intoxication aux dioxines et il faut environ 7 ans pour les éliminer de notre organisme de manière naturelle.
La seule solution pour en limiter l’absorption est d’en limiter la production, donc la production de déchets.

Une fois ce constat établi que fait-on ?
– primo tu te poses 2 secondes pour réfléchir au contenu de ta poubelle : restes de nourriture ? emballages ? déchets végétaux ?
– secondo tu réfléchis aux améliorations possibles
– tertio, tu bouges ton popotin et passes à l’action

Pour te mettre dans l’ambiance je te conseille de mettre la sono à fond pour bien t’imprégner du sujet en écoutant The 3 R song de Jack Jonhson qui a tout compris depuis longtemps Reduce, Re-use and Recycle

Le site de l’ADEME, que je t’invite à consulter est très bien fait, plein de petites images et beaucoup de conseils pour t’aider dans ta bonne résolution.

Par exemple : faire du compost de tes déchets végétaux
je-fais-du-compost_3Tu peux t’inspirer de la plus green de nos expatriées : Béa Johnson. Elle a mené sa famille vers le zéro déchet en quelques années. Elle et sa famille ne jettent qu’1 litre de déchets par an, c’est complètement dingue et ça fait rêver.
Il y a beaucoup de blogs qui parlent de leurs expériences sur lesquels vous pourrez trouver beaucoup de solutions : Clémentine La Mandarine te file un coup de main en cuisine, La Famille Zéro Déchets te raconte ses aventures avec beaucoup d’humour et d’auto-dérision (à ne surtout pas louper)

Dans la pratique ça donne quoi ?

LIMITATION DES DÉCHETS
– Tu refuses les sacs plastiques et ne quittes jamais ton petit sac en coton bio. Si tu n’en as pas tu peux aussi le fabriquer en recyclant des tissus (DIY ici)
– Tu penses tes achats et refuses les conditionnements individuels (gâteaux industriels, dosettes en tout genre, ….). Pour faire encore mieux tu privilégie le vrac et viens avec tes propres poches en coton pour verser les aliments dedans. A la maison tu verses tout dans des bocaux de récup pour une bonne conservation des aliments, en plus c’est joli !
– Au bureau tu as un joli mug en plastique recyclé ou ramené de la maison. De nos jours la majorité des machines à café sont équipées de détecteur de gobelets. Pour t’aider à comprendre la fantastique économie que tu vas faire clique ici.
– Dans ta salle de bain tu supprimes les cotons démaquillants et les lingettes en les remplaçant par disques démaquillants faits maison. Les miens sont bien trop moches pour que j’ose te les montrer, va plutôt voir ceux d’Antigone XXI
– Tu achètes des recharges  pour tout ce qui est produits d’entretien, cosmétiques, … et tu remplis le flacon du produit initial que tu auras conservé. Les emballages de recharges sont pensés pour limiter l’utilisation du plastique donc autant en profiter.
– Quand tu pars en vacances donne ce qu’il reste dans ton frigo à ceux qui en ont besoin grâce à Partagetonfrigo.fr
– Quand tu as acheté trop de légumes, tu congèles ou tu fais des pickles ou des conserves.
– Ne pas céder à la surconsommation, n’achète que des produits dont tu as réellement besoin et que tu ne peux pas louer ou emprunter.
– Tu découvres comment cuisiner tes restes plutôt que de les jeter sur Lebruitdufrigo.fr
– Tu as toujours sur toi une gourde pleine d’eau pour ne pas acheter de bouteilles d’eau en plastique en cas de grosse soif. Par exemple Starbucks te fait une réduc si tu viens avec ton thermos quand tu achètes un café/thé à emporter.

VALORISATION DES DÉCHETS
– tu transformes tes pelures de légumes en engrais bio. Il existe plusieurs solutions : le compost de jardin (souvent subventionné par ta mairie), le lombricompost, le seau bokashi, …. Je te parlerai plus longuement du seau Bokashi plus bas.
– tu répares (si tu sais pas faire demande ici) ou donnes le mobilier ou l’électroménager dont tu ne veux plus. Pourquoi ne pas faire une brocante ?
– tu fais un tri dans ta garde robe, tu donnes ou vends ce que tu n’as pas mis depuis plus d’un an (gain de place et de pépettes garantis !). Tu transformes ce qui est trop abîmé pour donner ou vendre (le polaire ou les serviettes de bain en disques démaquillants, tu peux faire des serviettes de tables ou des mouchoirs avec les jolis tissus, …)
– si tu ne peux pas supprimer à 100% ta consommation des sacs en plastiques alors ré-utilise les comme sacs poubelle.

Tu n’es pas seul(e), la green attitude est en marche. Tu peux par exemple t’inscrire aux Ecos Défis d’Echos Verts, chaque mois un nouveau défi t’est proposé pour t’aider dans ta démarche. Tu pourras d’ailleurs me retrouver dans certains de ces défis dans le courant de l’année.

MON EXPERIENCE ZERO DECHETS

Il est facile de donner des conseils et de prêcher la bonne parole mais rien ne vaut la mise en pratique pour découvrir ce qui est faisable, compliqué, à améliorer, impossible….

A Noël le gentil bonhomme rouge m’a apporté un seau Bokashi.
seau-de-cuisine-bokashiLe principe est très simple, il s’agit d’un compost dont la particularité est d’être anaérobique (sans air). Vous trouverez toute la fiche explicative ici.
Chaque jour je collecte mes déchets végétaux dans un petit saladier (pelures de légumes, trognons de poires, sachets de thé, …) que je verse en fin de journée dans mon seau.
Je peux certifier qu’il n’y a strictement aucune odeur si ce n’est celle de la fermentation (odeur de bière) quand j’ouvre le seau et aucun moucheron. Cet objet est donc parfait pour intégrer ta cuisine. (je n’ai aucun intérêt financier à faire la promotion de ce produit, je relate uniquement mon expérience)

En temps normal voici ma production de déchets :
– 2 petits sacs de déchets à recycler : papiers, cartons, …
– 5 bouteilles en verre
– 9 poubelles de 20 litres de déchets ménagers non recyclables ou valorisables
– 1 petite poubelle de salle de bain
– 5 à 6 sacs de litière de chat

Depuis que Bokashi est dans ma cuisine soit à peut prêt 11 semaines voici ce que j’ai jeté :
– 1 seau de 16 litres de déchets végétaux valorisés
– 2 petits sacs de déchets à recycler : papiers, cartons, …
– 7 bouteilles en verre (vin, huile)
– 1 poubelle de 20 litres de déchets ménagers non recyclables ou valorisables

Il est relativement simple de voir que j’ai transformé 8 poubelles de 20 litres soit 100 litres de déchets + la litière du chat en engrais. C’est fou non ??

Le contenu de mon premier seau Bokashi a été mélangé à de la terre et se désagrège tranquillement en attendant d’être utilisé pour mes plantations de printemps.
J’ai également obtenu près de 6 litres d’engrains grace au « jus » de mon seau que je conserve dans des bouteilles en verre dans le frigo et j’arrose mes plantes d’intérieur avec.
Pour ceux qui se posent la question concernant la litière du chat je n’utilise plus que de la litière compostable qui fini dans le seau Bokashi. Et oui, même mon chat produit moins de déchets !

J’ai aujourd’hui du mal à « jeter » les déchets compostables dans une poubelle classique quand je suis hors de chez moi sans avoir la sensation de gaspiller des déchets que j’aurai pu valoriser en engrais.

Quelles sont les améliorations que je peux apporter chez moi :
– faire en sorte de ne plus recevoir de factures papier pour ne pas avoir d’enveloppes à jeter et passer au 100% numérique.
– mettre un macaron « STOP PUB » sur ma boite aux lettres pour ne plus recevoir de prospectus inutiles
– acheter toujours plus en vrac pour limiter aux maximum les emballages
– continuer à réfléchir sur les autres améliorations

Et toi, quel est ton chemin vers le zéro déchet ? Est-ce une démarche déjà engagée chez toi ? Est-ce que cela te touche ou tu t’en moques autant que des rideaux de ta grand-mère ?
Quelles sont tes astuces ? Quelles difficultés as-tu rencontré et comment les as-tu surmontées ?
Viens partager ici tes questions, hésitations, progrès et découvertes pour que tout le monde en profite.

Sources :
ADEME
Actu-environnement.com
OMS
France Nature Environnement
Doctissimo

Publicités

4 Commentaires

  1. Ping : Des idées aux actes (2) | The Recette research

  2. Cecile

    Article très complet et intéressant, merci! Dans l’immédiat, j’utilise et réutilise les sacs en papier qu’on trouve dans les magasins bios pour faire mes courses. Idéalement, j’aimerais trouver des sacs en tissu mais la couture et moi… A quand une interdiction des sacs plastiques en France?? Là, des solutions alternatives devront être proposées. Cette histoire des sacs plastiques m’énerve… Sinon, sympa le feedback sur ton composteur, je vais aussi m’équiper car ça me désole de voir mes poubelles pleines d’épluchures. Pour le reste, je suis comme toi, je fais attention à pas mal de choses et achète au maximum en vrac. Je me demande aussi si je ne vais pas m’équiper d’une yaourtière.

    • Merci Cécile pour ton commentaire, c’est toujours chouette de voir comment les autres fonctionnent dans leur quotidien.
      Je suis comme toi, la couture c’est pas mon truc, les sacs shopping Monoprix sont assez solides et se replient dans une pochette, c’est pas trop mal à condition de l’avoir dans son sac.
      Je te conseille vraiment le seau Bokashi, ça prend peu de place et c’est vraiment idéal dans une cuisine. C’est un petit investissement mais si tu te le fais offrir à un anniversaire ça peut passer et ça sensibilise ton entourage à ta démarche zéro déchet 😉
      Si tu es grande consommatrice de yaourt je te recommande effectivement la yaourtière, c’est facile d’utilisation et très économique. Tu pourras les aromatiser comme tu le souhaites, confiture, fruits frais, ou cannelle comme moi.
      Merci encore pour ton petit mot et ne lâche rien sur le zéro déchet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :